décembre 2018

Connaître son statut sérologique : pourquoi ?

Les Jeunes Ambassadeurs pour la santé de la reproduction et la planification familiale au Togo (JA/SR-PF Togo) ont sensibilisé  des élèves du groupe scolaire « Sainte Famita » à Tsévié (35 km Nord Lomé), sur l’importance pour un jeune de connaître son statut sérologique. L’activité a eu lieu ce 05 décembre 2018.

Selon Gautier Kpétémé, Jeune Ambassadeurs et agents de santé communautaire, connaître son statut sérologique par rapport au VIH/sida permet de savoir où l’on en est après une prise de risque. « C’est aussi essentiel si vous souhaitez ne plus utiliser le préservatif avec votre partenaire stable. Connaître son statut permet d’établir une stratégie de prévention adaptée et, en cas de séropositivité au VIH, d’initier une prise en charge médicale précoce », a-t-il fait comprendre.

Ils sont 7 filles et huit garçons à parcourir une vingtaine de classe du CEG et lycée du groupe scolaire « Sainte Famita ». Partout  le message est le même, connaitre son statut sérologique. Les jeunes sont incités à aller faire le test de dépistage du Virus de l’Immunodéficience Humaine (VIH). Ainsi des coupons sont distribués dans toutes les salles pour donner accès gratuitement aux jeunes élèves à se faire dépister. Le centre de l’ONG Le Jourdain Vie & Santé (JVS), situé à quelques mètres de l’école, est réservé à cet effet pour le service.

Au-delà  de l’importance de connaître son statut, les Jeunes Ambassadeurs ont expliqué aux élèves, ce que c’est que le VIH, le SIDA, les moyens de prévention, les modes et voies de transmission. « Nous avons partagé avec nos frères et sœurs les voies et modes de transmission du VIH, la différence entre le VIH et le SIDA et comment faire pour ne pas être infecté par le virus du SIDA qu’est le VIH », a dit Ivette Kouwadan, vice-présidente des jeunes Ambassadeurs pour la santé de la reproduction et la planification familiale au Togo.

En effet, l’accent a été surtout mis sur le port correct du préservatif, masculin comme féminin. Là, les Jeunes Ambassadeurs ont laissé la tâche aux élèves de faire voir comment on porte le fémidom et le condom. Après les essais des élèves, les JA sont revenus pour leur montrer comment bien le faire et éviter à la fois le VIH, d’autres infections et aussi les grossesses précoces non désirées. ‘’Vérifier la date de péremption, voir si l’air est dans le sachet pour s’assurer du bon état du préservatif, l’ouvrir par l’endroit en zigzag avec la main sans utiliser une lame, un ciseau ou les dents ; obtenir une forme de chapeau, le mettre sur le pénis en érection tout en pinçant le bout pour chasser l’air et éviter ainsi un éventuel éclatement en plein acte sexuel ‘’, sont entre autres informations données aux élèves sur l’utilisation du préservatif masculin.

Les JA apprennent aux élèves le port correct du préservatif

Aussi, sont-ils entretenus sur le port correct du préservatif féminin. Des questions qui venaient de tous les côtés, jeunes filles comme jeunes garçons du collège et lycée, ont montré combien de fois le sujet les intéressent et veulent-ils  avoir beaucoup plus de d’explication. L’équipe des JA, composée de jeunes formés tout récemment sur la thématique et des jeunes, agents de santé communautaire, n’ont pas eu de difficultés à satisfaire les préoccupations des élèves.

Faut-il le souligner, cette activité des Jeunes Ambassadeurs SR/PF Togo rentre dans  le  cadre de la célébration de la journée mondiale de lutte contre le SIDA (JMS) édition 2018.